Témoignages

Articles de presse et radio sur le cas du bébé de 14 mois contaminé au plomb à Crest en octobre 2015.

Témoignage de Yann Louvel et Alice Médigue dans le Crestois du 30 octobre 2015

Crestois 30-10-15

Article du Dauphiné Libéré du 30 octobre 2015

DL 30-10-15

Reportage radio de France Bleu Drôme-Ardèche du 2 novembre 2015

Témoignage de David, habitant de Crest

La carte cachée du plomb à Crest

Je suis habitant à Crest depuis cet été dans l’ancien, et aucune instance officielle ne m’a informé des risques du plomb des (environ) 1000 branchements publics d’eau potable décomptés par la mairie, je l’ai appris par l’article du Crestois du 30 octobre dernier.

J’ai été d’abord étonné qu’on trouve encore tant de canalisations en plomb en France, puis scandalisé par la situation à Crest dans ce domaine, et surtout par l’absence d’information et prévention réelles.
J’ai écrit à la SDEI pour la questionner, et j’ai reçu une lettre en réponse de la mairie, qui répète simplement les éléments de langue de bois officiels sans apporter plus d’informations. Aucune précision sur la situation des branchements de ma rue.

Je suis aussi passé à la mairie, le service technique a bien confirmé l’existence d’une carte des branchements au plomb restants, en disant que c’était un document technique à usage interne.
J’ai demandé du coup une analyse de l’eau, le RDV pour le prélèvement devrait se faire prochainement. Il faudrait repasser à la mairie pour demander plus explicitement une copie de cette carte technique, car la transparence ne semble pas le fort de la mairie.

En attendant, je suis donc allé inspecter la cave où j’habite (je suis en location dans un bâtiment où se trouvent plusieurs appartements). Et j’ai pu constater que la canalisation qui vient de la rue avant le compteur est en plomb…
D’après ce que j’ai vu de la loi, le remplacement de ce tuyau semble être à la charge de la mairie et du service des eaux.
De plus, il semble que la mairie soit en infraction car toutes les canalisations en plomb des réseaux publics devaient être éliminées avant 2013 !? Pourquoi un tel retard ?

Il semblerait que la mairie soit plus encline à dépenser des millions d’euros pour un centre aquatique surdimensionné que pour s’occuper vraiment de notre santé et de celle des bébés !
Pour infos, des experts disent que la seule manière sûre de respecter le taux légal de 10ug/l d’eau , vu qu’il est bas, est d’enlever tous les tuyaux en plomb !
Quand un branchement au plomb est connu, la logique et le principe de précaution est donc de changer le tuyau, et en attendant de le faire, d’inviter les habitants concernés à ne pas boire l’eau du robinet ou à le faire après de grandes précautions !
Non seulement la mairie ne communique pas sur la localisation des branchements au plomb restants, mais elle ne fait pas les analyses sur ces points chauds et n’informe pas les personnes concernées de la situation !

La mairie préfère laisser les gens potentiellement concernés pas des excès de plomb dans l’ignorance de la situation au lieu de prévenir. Je trouve que c’est de l’irresponsabilité à tendance criminelle.
Quelle est la raison de ce refus de transparence ?! Les élus ne sont-ils pas censé être à notre service entre autre en garantissant l’information sur la potabilité de l’eau ?, alors pourquoi ce manque général d’information sur les risques et cette absence de communication sur les points potentiellement dangereux où se trouvent des canalisations publiques en plomb ?
J’en viens à me demander si cette carte que la mairie prétend avoir existe vraiment… Et je ne sais pas quel est le plus inquiétant/scandaleux du coup :
·     que la mairie possède une carte détaillée et ne la communique pas
·     que la mairie ne sait pas vraiment où se trouvent les 1000 branchements au plomb mais ment en prétendant le contraire

Malheureusement, cette affaire montre une fois de plus que la démocratie est une grande idée, mais pas encore appliquée dans les faits…
En attendant d’y voir plus clair : une distribution gratuite de bouteilles d’eau réellement potable est-elle prévue par la mairie ?
La mairie va-t-elle rembourser nos factures d’eau en bouteille ?
Va-t-on être indemnisés des surcoûts sur notre facture d’eau vu qu’on est obligé de laisser couler l’eau du robinet avant utilisation afin d’espérer boire une eau pas trop chargée en plomb ?

J’exige la publication de cette carte si elle existe, avec l’information et l’analyse de l’eau pour tous les habitants pouvant être exposés.
Il faut des informations et solutions collectives, on ne peut pas traiter ce problème au cas par cas, et encore moins attendre des intoxications pour agir et informer.
Une mairie responsable et éthique, après l’intoxication du bébé et devant ce manque criant d’information et de transparence, aurait déjà démissionné. Quand est-ce qu’on pourra révoquer des élus dès qu’ils font très mal leur travail ?!

David, habitant Crest, 20 novembre 2015

PS : En fait, la mairie semble être joueuse, elle nous lance des rébus, des énigmes : « on a la carte, mais elle est secrète, à vous de trouver les points chauds, on vous donne juste quelques indices (dans l’ancien, les zones où il n’y pas eu de travaux de voirie récemment, etc.), mais c’est à vous de trouver les lieux dangereux ». Pour les pressés et non-joueurs, vous avez le droit d’utiliser votre Joker en demandant une analyse.
Ce petit jeu pourrait être drôle si la santé de nos enfants et la nôtre ne serait pas en jeu !!!

Madame-Sortez

Témoignage de Marie, habitante de Crest
A Crest, le 23 février 2016

« Madame sortez ! »

C’est en ces mots que Mr Mariton parle à une de ses administrées !
Cette administrée, c’est moi… dans le public de ce conseil municipal du 22 février dans la bonne ville de… Crest !! Et oui le maire s’adresse à moi sur ce ton péremptoire de qui aime humilier : car j’ai pouffé, mais je n’étais pas la seule, lorsqu’il a déclaré avoir des pensées… écologiques !!

Après avoir rayé le mot « renaturation » d’une délibération concernant un cours d’eau. Il a préféré « aménagement ». Et oui monsieur est soucieux de notre langue française ! Comme lorsqu’une des conseillère municipale parle de l’auxiliaire canin qui est décédé !! Le maire relève qu’ « un chien ça ne décède pas ». Lui aussi pouffe, mais personne ne lui demande de sortir.

Et je ne suis pas sortie…  Et j’ai bien fait.

Un point à l’ordre du jour, nous a fait venir : l’augmentation du tarif de l’eau potable.
Hum ! N’y aurait-t-il pas quelque métal lourd caché sous cet intitulé ? Et oui on a des malins dans notre collectif ! Car là, Mr Mariton monologue pendant plus de 22 minutes… pour parler du plomb, et oui !… de ses atouts, de ses défauts, de sa vie et de sa mort, on en aurait pleuré tellement c’était beau, lyrique et truffé d’enseignements. Saviez-vous que plombier, ce merveilleux métier, vient du mot plomb ? Quelle érudition ! Nous avons aussi, les yeux brillants d’admiration, écouté notre défenseur de l’argent public s’élever contre les lobbies de fabricants de tuyaux qui nous poussent à le dépenser (tiens, il regretterait la libre entreprise?).

Il nous refait l’histoire de tout ce qu’il a entrepris. L’essence sans plomb, c’est lui. La fin des subventions publiques pour aider les collectivités à moderniser leur réseau, c’est lui aussi…

Et voilà que subjugués nous apprenons qu’il va augmenter de 50 %, le nombre de branchements publics en plomb, soit 150 changements en 2016 au lieu de 100 en 2015. Comme tout le monde le sait, le plomb vaut de l’or et les Crestois vont payer !

Voilà le pourquoi du point à l’ordre du jour. Il veut nous faire payer. Il veut nous faire porter la responsabilité, nous le collectif d’usagers de l’eau du robinet, de l’augmentation du prix de l’eau, alors que nous demandons juste que s’applique la loi !

Les mairies ont eu plus de 10 ans, de 1998 jusqu’en 2013, pour changer les branchements. Il y avait des subventions à la clef. Et nous allons payer la négligence de ce maire qui ne fait pas de la santé publique une de ses priorités.

Pourtant il l’aime sa bonne ville de Crest et il les aime ses bons crestois qui acceptent d’avaler du plomb à défaut de couleuvres, tout au long de l’année.

A une conseillère, qui vit depuis toujours avec du plomb bien au dessus de la norme chez elle, Mr Mariton plein de prévenance lui rétorque : « Il suffit de quelques précautions, de bonne intelligence ! » Ne se laissant pas entamer par les interruptions brutales et incessantes, la conseillère municipale le mouche : « ce n’est pas une chasse d’eau qu’il faut tirer, comme vous l’affirmez sur le marché, Mr Mariton, c’est plutôt 50 litres qu’il faut laisser couler avant de pouvoir boire l’eau ! Et il faut refaire l’opération dans la journée car l’eau qui stagne, et se recharge en plomb. Mais je vois qu’enfin vous vous convertissez au premier jet. »

Mr Mariton reconnaît qu’il a dû, contraint et forcé, reconnaître que la norme de 10 micro-grammes par litre s’applique au premier jet. Visiblement, ce n’est pas de gaieté de cœur, car le deuxième jet, il y tenait… Il a dû se faire remonter les bretelles ! Mais notez qu’on ne lui a pas encore demander de sortir.

Premier jet, deuxième jet ? D’un seul coup de quoi parle-t-on ?

Un grand soucieux de l’argent public, Mr Mariton, surtout quand il s’agit de plomb. Et oui ça vaut son pesant d’or ! En janvier 2016, le Maire a donc fait envoyer trois cents courriers en deux mois (quelle prouesse ! Que n’a-t-il demandé une subvention pour les affranchir ! Lui qui nous inonde d’invitations pour ses vœux les plus chers !

Et oui, quel sens du devoir ! Il envoie 300 lettres dans un quartier, pour prévenir les habitants, qu’ils ont du plomb dans leurs tuyaux et un numéro de téléphone… s’ils désirent avoir une analyse. Ça c’est vraiment un courrier incitatif !! Ce courrier ne contient par ailleurs, aucun conseil, ni aucune alerte…

Alors un conseiller vraiment impudent s’exclame : « Vous ne changez les branchements que des personnes qui téléphonent pour demander une analyse ! Vous allez faire les travaux à chaque coup de téléphone ? Et ceux qui n’appellent pas ? » Mr Mariton, fin philosophe répond « on ne peut pas faire le bonheur des gens malgré eux… »

Le plomb, mettez-vous bien ça dans la tête, se traitera au cas par cas…

Si la mairie sait qu’il reste un millier de tuyaux publics en plomb, elle n’a pas besoin d’avoir les résultats d’analyses pour entreprendre des travaux. On voit là encore une manière de ralentir l’exécution de directives de santé publique. A moins qu’un farceur (ou un terroriste), ait fait disparaître la carte des canalisations, puisque la mairie refuse toujours de la mettre à disposition des habitants.

Dans tout le discours du Maire, pas la moindre évocation des femmes enceintes, des enfants, des obligations de la loi, des questions de santé publique.. juste les moyens … les moyens pour en faire le moins possible !

Parce qu’à un rythme de 150 branchement par an, il faudra plus de 9 ans pour changer les 1000 qui restent… En même temps, vu le rythme des changements sur les dix dernières années, on pourra toujours dire que le mouvement de protestation des habitants n’aura pas servi à rien…

En 2020, la gestion de l’eau deviendra une compétence de la communauté de communes CCCPS… Sympathique cadeau, pour les messieurs et quelques mesdames, qui s’empressent de voter un centre aquatique déraisonnable !

Au niveau de l’eau, on y va fort en Drôme… finalement je comprends pourquoi y a tant de gens qui picolent… Y a peut-être des nitrates dans le vin, mais y a pas de plomb !!!

Auteur : une citoyenne de la ville de Crest

3 réflexions au sujet de « Témoignages »

  1. Après avoir regardé casch investigation sur les effets délétères des pesticides sur la santé de nos enfants, je constate que dans l’émission un lien est fait entre intoxication au plomb et augmentation des troubles autistiques chez ces derniers.
    J’habite dans le centre de Crest depuis plus de 16 ans et mon fils de 14 ans à été diagnostiqué porteur de troubles envahissants du développement (autisme),je ne peux m’empêcher de faire le lien….Comment faut il procéder pour faire analyser son eau?
    Laure Boutinon.

    J'aime

    • Bonjour Laure,
      je vous conseille de vous rendre à l’accueil de la mairie pour demander à faire analyser votre eau en laissant vos coordonnées.
      La commune transmet à la SDEI qui prend contact avec vous pour vous proposer une date et une heure de RDV.

      Bonne soirée.

      J'aime

  2. bonjour Laure,
    Il y a plusieurs choses à faire. Demander une analyse de sang (plombémie) à votre Médecin, qui permet de voir le taux de plomb en circulation dans le sang ( à savoir qu’il ne reste pas longtemps dans le sang, après il se stock dans les cheveux , les os… et pour les analyser c’est plus compliqué et plus couteux). Et demander à la mairie une analyse de votre eau en appelant le 04 75 76 61 17. Il faut parfois insister un peu et vérifier les infos qu’ils nous donnent. Nous ils nous ont dit 3 fois que les travaux avaient été fait et qu’il n’y avait plus de problème alors qu’il ne sont toujours pas fait! Vous pouvez aussi regarder le tuyau qui arrive à votre compteur s’il est en plomb, cela donne une première indication. ( les tuyaux en plomb sont gris et on peut y laisser une trace avec l’ongle). La partie des canalisations qui vont jusqu’à votre compteur sont à la charge de la mairie, même si cela passe par votre propriété (jardin, cours…) Si le résultat est au dessus de 10 micro gramme par litre au premier jet, il ne faut pas boire l’eau! et exiger de la mairie le remplacement des tuyaux!
    Si vous habitez dans de l’ancien, certains tuyaux à l’intérieur de l’appartement peuvent eux aussi être en plomb, c’est alors au propriétaire d’agir. Une autre source d’intoxication par le plomb peut aussi venir des peintures, mais un diagnostique est maintenant à fournir obligatoirement lors de la location par le propriétaire mentionnant clairement les zones à risques (peinture abimées ou écaillée…) En espérant avoir répondu au mieux à votre question. Sinon le collectif organise une réunion d’information le 3 mars.

    Morgane Ducord

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s