Normes

L’eau du robinet ne doit actuellement pas contenir plus de 10 microgrammes de plomb par litre (10ug/L). C’est la norme imposée par une directive européenne adoptée en 1998 et les communes françaises ont l’obligation de respecter cette norme depuis le 26 décembre 2013. Voir les références juridiques ci-dessous.

Contrairement à la pratique de la ville de Crest, cette norme s’applique au premier jet après stagnation comme l’indique l’arrêté de 2003 qui stipule clairement que « Le prélèvement porte sur un volume d’un litre d’eau soutiré en une seule fois, sans réalisation préalable de purges des installations de distribution d’eau et de prélèvements d’eau avant la prise d’échantillon. »

Les populations à risque sont les bébés et les femmes enceintes.

Vous trouverez ci-dessous les tableaux indiquant les concentrations en plomb dans le sang pour les enfants obtenues en fonction de la concentration en plomb dans l’eau du robinet et de leur âge.

D’autres normes existent pour la concentration de plomb dans le sang. Le niveau de vigilance a été fixé par les autorités sanitaires à 25ug/L pour la concentration en plomb dans le sang des enfants, et le niveau d’intervention rapide à 50ug/L. L’objectif est de ne pas dépasser 12ug/L.

Tableau eau potable 1

Tableau eau potable 2

Source: Plomb et qualité de l’eau potable, Conseil général de l’Environnement et du Développement durable, Février 2013

Textes et références juridiques

La norme

Directive (Européenne) 98/83/CE du Conseil du 3 novembre 1998 relative à la qualité des eaux destinées à la consommation humaine (JO CE du 5 décembre 1998). 

Annexe I : Paramètres et valeurs paramétriques, plomb : 10 µg/l,

note 4 : (…) La valeur paramétrique applicable au plomb est de 25 µg/l au cours de la période comprise entre cinq et quinze ans à compter de l’entrée en vigueur de la présente directive. Les Etats membres veillent à ce que toutes les mesures appropriées soient prises pour réduire le plus possible la concentration en plomb dans les eaux destinées à la consommation humaine au cours de la période nécessaire pour se conformer à la valeur paramétrique. Lors de la mise en oeuvre des mesures destinées à atteindre cette valeur, les Etats membres donnent progressivement la priorité aux cas où les concentrations en plomb dans les eaux destinées à la consommation humaine sont les plus élevées.

La loi – Code de la santé publique

Art. L. 1321-1 : Toute personne qui offre au public de l’eau en vue de l’alimentation humaine, à titre onéreux ou à titre gratuit et sous quelque forme que ce soit, y compris la glace alimentaire, est tenue de s’assurer que cette eau est propre à la consommation.

Art. R. 1321-2 Les eaux destinées à la consommation humaine doivent, dans les conditions prévues à la présente section (…) être conformes aux limites de qualité (Décr. no 2007-49 du 11 janv. 2007, art. 1er-III) «, portant sur des paramètres micro biologiques et chimiques, définies par arrêté du ministre chargé de la santé». — V. Arr. du 11 janv. 2007 (JO 6 févr.) soit pour le plomb 10 micro grammes par litre au 26 décembre 2013.

Extrait de l’annexe I de l’arrêté du 11 janvier 2007 (tableau) Plomb. 10 g/L La limite de qualité est fixée à 25 g/L jusqu’au 25 décembre 2013.

Les mesures appropriées pour réduire progressivement la concentration en plomb dans les eaux destinées à la consommation humaine au cours de la période nécessaire pour se conformer à la limite de qualité de 10 g/L sont précisées aux articles R. 1321-55 et R. 1321-49 (arrêté d’application).

Lors de la mise en œuvre des mesures destinées à atteindre cette valeur, la priorité est donnée aux cas où les concentrations en plomb dans les eaux destinées à la consommation humaine sont les plus élevées.

Mode de prélèvement de l’échantillon d’eau

  • Arrêté du 31 décembre 2003 relatif aux conditions d’échantillonnage à mettre en oeuvre pour mesurer le plomb, le cuivre et le nickel dans les eaux destinées à la consommation humaine pris en application de l’article R. 1321-20 du code de la santé publique (…)

Article 2

Le prélèvement porte sur un volume d’un litre d’eau soutiré en une seule fois, sans réalisation préalable de purges des installations de distribution d’eau et de prélèvements d’eau avant la prise d’échantillon. 

Le prélèvement est réalisé au cours de la journée, durant les heures habituelles d’activité, au point où l’eau sort des robinets qui sont normalement utilisés pour la consommation humaine.

Extraits :

«  la dissolution du plomb contenu dans les éléments constitutifs des réseaux de distribution d’eau est d’autant plus favorisée que :

  • le temps de stagnation de l’eau dans les canalisations en plomb est long ;
  • la longueur des canalisations en plomb est importante ;
  • la température de l’eau est élevée : la solubilité du plomb dans l’eau est deux fois plus importante à 25 °C qu’à 15 °C ;
  • il existe des phénomènes d’électrolyse, dus par exemple à la mise à la terre des

installations électriques en utilisant des canalisations d’eau

(…)

Recommandations générales de consommation

Le plomb est un toxique dont il convient de limiter l’accumulation dans l’organisme. Il est donc recommandé lorsque l’eau a stagné dans les canalisations (par exemple le matin au réveil ou au retour d’une journée de travail) de n’utiliser l’eau froide du robinet pour la boisson ou la préparation des aliments, qu’après une période recommandée d’une ou deux minutes d’écoulement. Une vaisselle préalable (voire une douche si la salle d’eau est alimentée par la même colonne montante que la cuisine) permet d’éliminer l’eau ayant stagné dans les tuyaux sans la gaspiller.
Cette pratique assure l’élimination de la plus grande partie des éléments métalliques dissous dans l’eau.
Il est également déconseillé d’utiliser l’eau chaude du robinet pour la préparation des denrées alimentaires (café, thé, cuisson des légumes et des pâtes…) dans la mesure où une température élevée favorise la migration des métaux dans l’eau.
Les commerces ou entreprises alimentaires et les cantines ne doivent utiliser l’eau du réseau pour la fabrication des denrées alimentaires qu’après un écoulement prolongé correspondant à la contenance des canalisations intérieures de l’établissement. Ces recommandations de consommation doivent être particulièrement respectées pour les femmes enceintes et les enfants en bas âge en présence de canalisations en plomb qui ont pu être employées jusque dans les années cinquante pour les canalisations du réseau de distribution interne de l’habitation et jusque dans les années soixante pour les branchements publics.

(…)

La méthode de prélèvement définie selon les modalités de l’arrêté du 31 décembre 2003 consiste à prélever un échantillon d’un litre d’eau, soutiré en seule fois, sans réalisation préalable de purges des installations de distribution d’eau (sous-entendu au niveau du logement) et de prélèvements d’eau avant la prise d’échantillon. Le prélèvement est réalisé au cours de la journée, durant les heures habituelles d’activité, au point où l’eau sort des robinets qui sont normalement utilisés pour la consommation humaine.

Le prélèvement après écoulement (dit « 2e jet ») consiste à prélever un échantillon de deux litres d’eau après un écoulement prolongé. La durée de l’écoulement doit être suffisante pour renouveler au moins trois fois le volume d’eau contenu dans le réseau intérieur : une durée de 3 minutes à débit moyen est suffisante dans la plupart des cas.

Recommandations pour la prévention de l’exposition au plomb

Extraits : « Connaître la nature du branchement public : Pour savoir si le branchement desservant l’habitation est encore en plomb, il convient de s’adresser à sa mairie ou au responsable de la distribution d’eau. »

Source.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s